fbpx

De nombreux travaux de recherche ont été réalisés au fil des années pour comprendre les différents mécanismes du stress oxydatif au niveau de la peau. C’est l’émergence de radicaux libres destructeurs des membranes des cellules qui les entourent qui provoque des réactions en chaîne jusqu’au derme. Alors, quel est l’antioxydant naturel le plus puissant pour faire face au vieillissement de la peau ?

Qu’est-ce qu’un antioxydant puissant ?

La lutte contre la production de radicaux libres au niveau de la peau, impulsée par la pollution, le soleil et l’ensemble des agressions du monde extérieur, exige une protection efficace de l’épiderme au quotidien. L’application de produits cosmétiques contenant des actifs antioxydants ou antiradicalaires puissants s’avère indispensable, car les apports alimentaires seuls ne suffisent pas. 

La puissance d’un antioxydant se définit par sa concentration en :

  • vitamine E ;
  • stérols ;
  • acides gras polyinsaturés et notamment en acide linoléique, un acide gras essentiel de la famille des oméga-6 qui ne peut être synthétisé par l’organisme.

On retrouve ces 3 composantes à un pourcentage inégalé dans l’huile de pépins de figue de Barbarie avec :

  • 1 g / kg de vitamine E ;
  • 10 g / kg de stérols ;
  • près de 70 % d’acide linoléique et 88 % d’acides gras polyinsaturés (contre 35 % pour l’huile d’argan).

Le rôle spécifique de l’acide linoléique

L’acide linoléique intervient dans de nombreuses fonctions physiologiques. Il est impliqué dans le fonctionnement du système immunitaire, dans la réponse inflammatoire et dans la fabrication de la membrane cellulaire. Il favorise la reconstitution des lipides de la peau et stimule le renouvellement épidermique en palliant les déficiences de la barrière cutanée.

Vous l’aurez compris : la lutte précoce contre le stress oxydatif (dès 25 ans) est fondamentale, en raison des interactions perpétuelles du tissu cutané avec l’environnement. Ce dernier subit des agressions mécaniques, chimiques, lumineuses et microbiennes qui exacerbent les mécanismes moléculaires impliqués dans le vieillissement de la peau.